Vous êtes ici

Les points d'effraction

Quel est le point d’effraction préféré des cambrioleurs ? Pour prévoir le point d'entrée d'un cambrioleur dans son habitation, le plus sensé reste d'étudier la configuration de sa résidence principale et de se mettre dans la peau d'un cambrioleur. Quel est l'accès le moins sécurisé ? Où peut-on opérer pour fracturer une ouverture sans se faire repérer ?

Vous souhaitez obtenir des informations sur la sécurité de votre maison ou appartement ? Un conseiller Selectra vous guide au 09 87 67 94 49 (Selectra : lundi-vendredi 10h-20h30)
Rappel gratuit

En ce qui concerne le point d'effraction, plusieurs études ont été réalisées sur le sujet, notamment par l'ONRDP (Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales);qui a réalisé deux enquêtes auprès des victimes entre 2007 et 2010 puis entre 2010 et 2013. Bien que les chiffres donnés par l'ONRDP semblent indiquer que les auteurs fracturent principalement la "porte", je vous déconseille fortement d'investir dans une porte ultra sécurisée si vous habitez une maison individuelle. Les chiffres de l'ONRDP sont clairs mais peuvent être mal interprétés.

Une première étude de 2010 sur les cambriolages dans la résidence principale mentionnait que 57% des cambrioleurs avaient pénétré ou tenté de pénétrer dans le logement par la porte d’entrée principale (et 19% par une fenêtre). C’est sur la base de ce chiffre que les fabricants de portes blindées vous conseilleront d'investir dans une porte sécurisée. Mais ce chiffre est trompeur pour trois raisons principales :

1) Les tentatives sont comptabilisées : lorsque l’on considère un cambriolage avec vol dans la résidence principale, ce n’est plus 57% mais 47% des auteurs qui passent par la porte et ce n’est plus 19% mais 31% qui passent par la fenêtre.

2) L’étude ne fait pas de différence entre les maisons individuelles et les appartements : environ 40% des français vivent en appartement et il est évident que lorsqu’un appartement situé à un étage est cambriolé, la porte principale sera bien plus régulièrement forcée que les fenêtres bien moins accessibles.

3) L’étude ne fait pas de distinction entre les différentes "portes" qui peuvent être des portes principales, de garage attenant à la maison ou de service.

Cette même étude de l’ONRDP va dans ce sens en analysant les chiffres des vols avec effraction “le choix d’entrer par la fenêtre aboutit plus souvent à un vol que celui de tenter de forcer la porte”

Dans une maison individuelle avec jardin, où le cambrioleur a le choix, la baie vitrée, la fenêtre ou la porte de la dépendance sont bien plus souvent fracturées que la porte principale. Les fenêtres et porte-fenêtres, même en PVC, sont plus faciles à fracturer qu’une porte d’entrée principale. De plus, elles permettent à l’auteur de rentrer par l’arrière de la maison à l’abri des regards indiscrets. Si vous habitez dans une maison individuelle et souhaitez vous protéger des cambriolages le renforcement de votre porte d'entrée n'est pas le bon investissement. Préférez plutôt un système d'alarme bien plus efficace.

La dernière étude de l'ONRDP menée auprès de victimes entre 2010 et 2013 donnait des chiffres assez proches de l'étude précédente. En ce qui concerne les cambriolages commis dans le logement principal avec vol on notait que 46% des auteurs empruntaient la porte contre 35% une fenêtre. Là encore il n'y avait pas dans ce chiffre de distinction entre maison et appartement. Le chiffre le plus pertinent serait sans doute pour les cambriolages (hors tentatives  mais seulement avec vol dans le logement), le pourcentage d'auteurs qui passent par la "porte d'entrée" dans un appartement et le pourcentage d'auteurs qui passent par la "porte d'entrée" dans une maison individuelle.

Dans une maison, de nombreuses ouvertures peuvent être forcées sans difficulté. Même des volets bois et des fenêtres PVC sont régulièrement fracturées et ne résistent pas longtemps à l'usage d'un tournevis (bien que les fabricants vantent parfois les mérites de leurs menuiseries anti-effraction)

Dans un appartement, les statistiques et la logique font que la porte d'entrée est de loin le principal point d'effraction lors de cambriolages et le choix d'une porte sécurisée pourra donc dans ce cas s'avérer très judicieux.

Cambriolage