Vous êtes ici

Clauses et remboursement en cas de vol

remboursement suite à un vol

Les contrats d'assurance habitation sont souvent complexes à déchiffrer mais la lecture et la bonne compréhension de ceux-ci peuvent éviter de bien désagréables surprises au moment d'un sinistre. Certaines clauses sont en effet primordiales pour être bien remboursé. Pour savoir si vous êtes bien assuré face aux cambriolages et contre le vol ou pour bien choisir votre assurance, il faut vous poser les bonnes questions et bien lire toutes les clauses.

Vous souhaitez obtenir des informations sur la sécurité de votre maison ou appartement ? Un conseiller Selectra vous guide au 09 87 67 94 49 (Selectra : lundi-vendredi 10h-20h30)
Rappel gratuit

Les biens que l'on possède dans son habitation sont-ils couverts seulement à l'intérieur de l'habitation?

Les biens que vous possèdez dans votre habitation sont couverts contre le vol, les incendies ou même un dégât des eaux du moment qu'ils sont situés dans votre résidence principale. En revanche, vos biens ne sont pas couverts dans les autres lieux hormis le cas ou vous avez souscrit une extension de garantie de type «appareil nomade» qui couvre les vols et dommages subis par des appareils «mobiles» comme votre ordinateur portable, votre tablette ou votre smartphone dans des lieux annexes.

En cas de vol avec effraction, les objets prêtés par des tiers sont-ils remboursés ?

Oui du fait de la garde, mais aucune assurance responsabilité civile dans ce cas.

Les locaux annexes séparés de son habitation (garage, cabane de jardin, cave) sont-ils assurés contre le vol ?

En général, ces locaux annexes séparés ne sont pas assurés, hormis si vous avez souscrit à une clause spécifique. Certaines compagnies acceptent d'assurer ces locaux dès que plusieurs conditions sont réunies : le local est situé à la même adresse que l'habitation principale, il possède une sécurisation minimale et il est mentionné sur le contrat.

En cas de vol avec effraction, les biens du propriétaire ou du locataire sont ils remboursés de la même façon par l’assurance ?

Si le locataire est dans un appartement ou une maison meublée les biens personnels du locataire et les biens mobiliers du propriétaire sont garantis de la même façon.

Une résidence secondaire, souvent inoccupée, est-elle bien assurée en cas de vol ?

L'assureur a souvent inclus des clauses d’inhabitation dans votre contrat qui ont pour conséquences de réduire voire d'annuler totalement votre indemnisation en cas de cambriolage. La durée de l'inoccupation à partir de laquelle un assureur peut réduire l'indemnisation varie de 30 à 90 jours d'absence par an. Pour assurer un logement secondaire, il faut souscrire une assurance habitation classique, en demandant la suppression de cette clause d'inhabitation. Le contrat sera alors majoré de 10% à 20% selon les compagnies d'assurance.

Si après avoir lu ces quelques lignes vous estimez ne pas être bien couvert, c'est le moment de changer d'assurance!

Quand pouvez vous résilier votre contrat et changer d'assureur ?

Après un an de souscription, vous n'êtes plus obligé d'attendre la date anniversaire de votre contrat pour le résilier tout cela grâce à la loi Hamon encore appelée «loi consommation». Pour faire de bonnes affaires, à vous de comparer régulièrement les tarifs des assurances en réalisant votre propre comparatif ou en vous rendant sur des comparateurs d'assurance habitation

Mais l'assurance habitation est-elle obligatoire?

A l'inverse de l'assurance auto, l'assurance habitation n'est pas obligatoire pour un propriétaire. Elle l'est en revanche pour un locataire signataire d'un bail d'habitation. Au vu des dommages importants que cette assurance couvre (elle ne couvre pas seulement les cambriolages mais aussi les incendies ou les dégâts des eaux) elle semble indispensable.

Cambriolage